24 avr. 2017

Employer des mots désuets dans ses romans ?


"La conversation de Charles (Bovary) était plate comme un trottoir de rue" : pour ne pas être ainsi jugé, un peu de vocabulaire inhabituel ne nous fera pas de mal.

Pourquoi, donc, ne pas utiliser dans vos romans des mots différents, originaux, inconnus, désuets...
Bon, bien sûr, il ne s'agit pas d'en truffer votre histoire, l'excès pouvant virer au ridicule.
Mais moi, je les aime, ces mots-là...

Voici donc ces drôles de mots, que vous pourrez replacer ici et là, avec parcimonie, toujours discrètement, d'un air détaché, comme une élégance naturelle, dans vos conversations ou les dialogues de votre prochain roman.

Connaissez-vous le sens exact du mot :
Chancir ?

Non ?
(moi non plus)
 
Eh bien chancir est un verbe qui signifie "moisir".


Exemple : -"Ciel ! De saisissants remugles s'échappent du réfrigérateur! Quelque mets a dû y chancir..." (facile à caser, dans une conversation, vous ne trouvez pas ?)



Flaubert


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire