13 oct. 2017

Mes p'tits trucs de romancière

Mes p'tits trucs de romancière




Dans la panoplie du parfait écrivain, il y a plusieurs petites choses utiles, fétiches, indispensables, facultatives, inutiles...
Je vous en parlerai au fur et à mesure, mais je voulais commencer par celui qui m'accompagne à chaque instant, à savoir :


LE CARNET

Ce n'est pas très original, mais c'est très très très utile.
Très.






Sans lui, les idées instantanées s'évaporeraient dans l'air sans jamais revenir.

J'en ai un dans mon sac à main, un sur mon bureau, un dans ma cuisine, un sur ma table de nuit, et parfois un dans ma poche de jean.

Ils sont gribouillés, souvent illisibles, il s'y côtoie des prénoms de héros, des listes de course, des dates, des idées de titre de roman, des rêves, des beaux mots, des moins beaux, des numéros de téléphone, d'incompréhensibles dessins,




le nombre de signes du jour, des infos, une sensation, une émotion, un plan, une chose à faire, mon prochain salon, mes pires énervements,





une illumination soudaine, une description, un parfum, un ressenti, des écritures automatiques, des adverbes énervants...



Tout...

Mon carnet, c'est mon deuxième cerveau...

Alors si vous aussi vous voulez écrire, vous savez par quel investissement commencer.
Et pour tous les services rendus, je vous assure qu'un petit carnet, même de luxe, c'est pas cher payé !


9 commentaires:

  1. j'en ai un! yes! ;) ceci dit... souvent les idées viennent quand je suis au volant... t'as une idée là pour ne pas les laisser s'envoler? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne devrais pas le dire, mais un jour, j'ai écrit sur mon carnet (en rentrant d'un salon à Châteauroux, sous la pluie, je me souviens) en conduisant... Mais faut pas le faire, hein ?
      Y'a le dictaphone.
      Si je suis avec mes filles, je leur répète 50 fois pour qu'elles s'en souviennent... (mais ça se paie cher)
      Et puis sinon, si l'idée est lumineuse, faut t'arrêter et choper le carnet de ta boîte à gants pour tout noter .
      :-D

      Supprimer
  2. ah le carnet.... je l'ai utilisé pendant des années, de mes 6/7 ans à .... je ne sais pas trop d'ailleurs. Lors d'un déménagement, je suis retombée sur un de mes années collège et j'ai été agréablement surprise de la manière très méthodique que j'utilisais pour écrire alors. ça s'est bien gâtée depuis :-D
    ce serait sympa de nous faire partager d'autres pages de ces carnets je trouve, tu as un joli coup de crayon :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut se ré-entraîner ! Allez, hop ! Un carnet et un crayon ! :-D

      Supprimer
  3. Je passe ma vie avec des carnets ! J'ai un téléphone greffé dans une main, le carnet dans l'autre :-)

    RépondreSupprimer
  4. Les idées ?
    Toutes, sans exception : une fois au lit, non pour lire... mais lumière éteinte. Alors l'envie de noter, tu vois à quel degré de motivation elle peut se situer !
    Et le matin... impossible de me rappeler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais : des fois, au réveil, une réminiscence qui s'évapore en quelques secondes... Comment faire ? :-(

      Supprimer
  5. Prendre des notes de ses rêves, même en pleine nuit, c'est une chose qui se fait en psy.
    Mais jamais, même pour tenter une interprétation au réveil, ne ne m'amuserai à cela.
    Donc, faire la même chose pour noter des idées... ça ne me tente malheureusement pas plus.
    Mon cerveau est toujours en action, je pense à 1000 choses en même temps... ce qui explique que dans la journée, il n'y ait plus de place pour la création, du moins littéraire. J'ai essayé de me " forcer ", parce qu'évoluant dans la com, j'ai toujours plein d'idées, je suis justement créative, mais pour une fiction, soit une espèce de rêve éveillé, rien à faire !

    RépondreSupprimer